BSA-AIR : Comment choisir les paramètres de la levée de fonds ?

Les BSA-AIR permettent de gagner beaucoup de temps en discutions et en négociation. Principalement sur la valorisation de la start-up et le pacte d’actionnaire qui seront discutés à l’occasion de la levée de fonds suivante qui est généralement une levée de fonds VC. Cependant, il faut quand même fixer les quelques paramètres de la levée de fonds.

Les paramètres standards d’une levée de fonds BSA-AIR sont finalement peu nombreux : le CAP, le FLOOR, le DISCOUNT et la DATE D’ECHEANCE. De plus, ils sont relativement peu impactant pour les parties si les valeurs définies restent dans les standards. A ce propos, il peut-être intéressant de se faire accompagner par un avocat et/ou un conseil en levées de fonds. Dans la plus part des cas, les paramètres sont finalement assez peu discutés. C’est aussi l’objectif poursuivi par les concepteurs des BSA-AIR.

Dans la pratique, pour des levées de fonds d’amorçage dont la valorisation tourne autour de 1M€ ou 2M€, il est courant de fixer le CAP à 300k€ ou 600k€ au dessus d’une valorisation médiane et le FLOOR à 300k€ ou 600k€ en dessous. Le DISCOUNT est généralement entre 5% et 30% en fonction du risque et donc de la maturité du projet, rarement plus. La DATE D’ECHEANCE se situe dans les deux ans suivant la levée de fonds avec des BSA-AIR. Celle-ci doit correspondre à la date prévisionnelle de la levée de fonds suivante.